Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 19:32

 

Je viens de passer quelques jours dans ma famille et j'en ai profité pour activer quelques châteaux dans le département de l'Essonne.

Merci à F5BWY pour sa réactivité et son aide pour les références des châteaux. Et bien entendu un grand merci également à tous les participants, fidèles chasseurs, et loggers (DX-Summit)

Sans oublier mon fidèle logger: Gaël F-57799

PICT0940.JPG

 

I just spent a few days in my family and I took advantage to turn a few castles in the department of Essonne.

Thank you to F5BWY for his responsiveness and his support for references castles. And of course a big thank you to all participants, true hunters and loggers (DX-Summit)

 

Acabo de pasar unos días en mi familia y yo aproveché para convertir un pocos castillos en el departamento de Essonne.

¡Gracias a F5BWY por su capacidad de respuesta y su apoyo a castillos referencias. Y por supuesto, un gran agradecimiento a todos los participantes, verdaderos cazadores y madereros (DX-summit)

 

Mardi 03/05/11 Le château de Villelouvette DFCF 91050

 

PICT0933.JPG

 

  Les terres et seigneurie de Villelouvette sont citées dans  en 1190. Sur ce lieu, dit le fief de la Motte de Villelouvette, est bâti un grand manoir seigneurial dont le parc, clos de murs, a pour limite la rivière d'Orge. La famille de Mailloc en est propriétaire au XVIIe siècle. L'actuel château est construit en 1857 par la famille de Bessé ou par la famille de Balatier. En 1914, il appartient à Mme Jacquet et, de 1940 à 1944, il est occupé par les Allemands. Il est acquis en 1962 par la commune de Montrouge. Dans le parc, des dépendances sont construites en 1968 par l'architecte Jean Renaudie, pour accueillir un centre aéré et une colonie de vacances.

 

 

 

Mercredi 04/05/11 Réactivation du château de Boissy le Sec DFCF 91044

 

Un peu de nostalgie pour cette activité puisque je me suis retrouvé dans le village où j'ai eu mon premier logement à moi, et je pense qu'ils se souviennent encore du jeune homme qui passait beaucoup de temps sur son toit à bricoler ses antennes hi hi

 

chateau-boissy-le-sec.jpg

 

Ce château date des XIIIe siècle - XVIIIe siècle

 

Le premier seigneur de Boissy-le-Sec, Gautier de Nanteau, de la branche cadette de la première maison de Nemours, reçoit de Philippe Auguste en 1216 le domaine que la Couronne y possédait. C'est lui probablement qui transforme en château la grange royale préexistante. De cet édifice primitif subsistent certainement la salle voûtée et la cave alvéolée en croix de Lorraine ' analogue à celle du château de Montlhéry ', mais aussi vraisemblablement les deux tours circulaires qui encadrent la façade sur la cour d'entrée. S'y ajoutent également diverses structures carrées ou oblongues incorporées dans des bâtiments ultérieurs, comme celle qui abrite la cuisine au rez-de-chaussée et évoque, sinon un petit donjon, une tour-salle, bâtiment qui combine les fonctions de défense ou de guet avec celles de logement. Dans la première moitié du XIVe siècle et au début de la guerre de Cent Ans, le château revêt une importance stratégique. Placé à la croisée des grands chemins d'Étampes à Dourdan et de la Beauce à Paris, à la limite du domaine royal, il contribue à la protection de la capitale contre les incursions anglaises en provenance d'Aquitaine. Aussi le roi Philippe VI charge-t-il un chevalier banneret de son entourage, Jean Paviot, d'y tenir garnison et d'en renforcer les défenses. la construction de cette forteresse est achevée en 1339.

 

Le-Chateau-BOISSY-LE-SEC.jpg

 

Vendredi 06/05/11 Réactivation du château de Chamarande DFCF 91016 et FFF-084, parc régional du Gatinais

 

J'avais fait l'activation de ce château le 31/08/2002, à l'époque je résidait dans cette commune.

PICT0945.JPG

 

Le château de Chamarande voit le jour en 1654 sous l’impulsion de Pierre Merault, fermier des gabelles, mais un premier château aurait été établi à Bonnes vers 811 par Arteld

C'est un lieu unique en Essonne : site ouvert à la promenade avec aire de jeu « Chamaland » et tables de pique-nique ; jardin historique et paysager avec espaces d’exposition dans le château, l’orangerie et le parc. Dans ce domaine de 98 hectares, labellisé «  Jardin remarquable », se développe également une programmation culturelle pluridisciplinaire (arts plastiques, danse, musique, contes, spectacles, cinéma en plein air)

PICT0947.JPG

Propriété du Conseil général de l'Essonne depuis 1978, le Domaine départemental de Chamarande est classé au titre des monuments historiques.

 

 

SAMEDI 07/05/11 Château de Frémigny à Bouray sur Juine, DFCF 91052 et FFF-084

 

Ancien château de l'aide de camp de Napoléon, Le château de Frémigny est d’origine gallo-romaine.

Fremigny.jpg

Charles-Louis Huguet de SEMONVILLE (1759-1839) jouera un rôle diplomatique et politique important sous les régimes de Louis XVI, de l'Empire et de la Restauration. Brillant aristocrate, il fut un fervent combattant des fameuses "ordonnances". Il est Maire de Bouray sur Juine de 1816 à 1830 et fait Commandeur de la Légion d'honneur.

En 1825, il lègue le Domaine de Frémigny à son beau-fils Charles-Tristan de MONTHOLON que Napoléon avait pris pour aide de camp quelques années auparavant. Il est élève de marine lorsqu'il se lie d'amitié avec la famille Bonaparte.

Compagnon d'exil de Napoléon Bonaparte, il est secrétaire et homme de confiance de l'Empereur qui lui dicte son testament. Après l'exécution de ce testament, il retourne en France dans son Domaine de Frémigny. Son train de vie effréné l'oblige en 1830 à vendre le château. Accablé de dettes, il se réfugie en Belgique avant de s'exiler en Angleterre où il fréquente le jeune Prince Napoléon III.

 

Aujourd'hui, c'est un immense centre de formation qui s'y trouve. Derrière le château, Axa a construit des locaux ultramodernes comprenant 330 chambres, 40 salles de formation, un auditorium de 150 places, une dizaine de salons et des équipements sportifs.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by f5nep - dans Radioamateur
commenter cet article

commentaires