Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 21:05
 

logo boldor

 

Le Bol d'Or, une épreuve d'endurance mythique! qui fête ses 80 ans!

C'est Eugène Mauve, alors président de l’Association des anciens motocyclistes militaires (AAMM), qui organisa son premier Bol d’Or du 27 au 29 mai 1922 sur un circuit  entre Vaujours, Clichy-sous-Bois et Livry-Gargan (région parisienne).



L'épreuve sera organisée sur plusieurs circuit et notamment Monthlery dans l'Essonne. C'est en 1971 que le Bol rejoint le circuit du Mans.

 

lagauche-e8dbe  En 1973 et 1974 georges godier-05957

J'ai eu la chance de voir plusieurs éditions du Bol d'Or sur ce circuit. Depuis les aléas de la vie on fait que je n'ai pas pu me rendre sur les pistes, en dehors des épreuves tous terrains.

Depuis que je suis dans l'Orne je n'avais pas pris de temps pour me "poser" un peu, et en voyant une publicité dans un journal moto, l'idée à germer de renouer avec la tradition et d'aller au Bol, à moto, avec mon frère!

Un petit coup de fil, un tour sur le net pour réserver les billets, on ira voir le 74e Bol d'Or à .........Magny Cours!

C'est en effet sur ce circuit que l'épreuve se déroule depuis l'année 2000.

Le Mans accueille toujours une épreuve d'endurance, les 24h du Mans Moto



LE PERIPLE:


PICT0588.jpg

Avec le frère on a prévu un petit programme simple. Je le rejoints vendredi soir après le boulot dans l'Essonne. On part ensemble le samedi matin pour Nevers. On rentre le soir tard, et dimanche matin on suit le reste de la course sur grand écran.

Premier petit hic, mon patron est en déplacement et je dois attendre son retour pour partir. Résultat des courses j'arrive à bon port vers 23 heures. Bon le GSXR a bien tourné, mais le sac à dos pèse une tonne.

Samedi matin on charge le top case du Suzuki Bandit du frère ce qui me permet de partir "léger".

La route se fait sans encombre, jusqu'à Montargis, là on se paume un peu, on raccroche deux autres motards qui font le voyage et qui nous mettent sur la bonne route.

Une heure avant d'arriver petite halte sur une aire CALMOS (Les relais Calmos sont mis en œuvre par des bénévoles des FFMC départementales en partenariat avec la DSCR afin de permettre aux motards en route vers les grands rassemblements motard (24H du Mans, Grand prix de France, Bol d’Or, etc…) de faire une pause, prendre une boisson chaude, et se reposer quelques instants. Ils sont l’expression d’une chaîne de solidarité motarde et visent a améliorer les conditions de sécurité de ces grandes migrations motocyclistes.)

http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article1950

 



L'ARRIVEE

PICT0724

On arrive sur le circuit vers 11 heures, au milieu d'une foule de motos, l'ambiance est déjà chaude! Dans le parc les tentes sont montées, les caravanes en place, et les bouteilles sont également de sortie!!!!!!!

On se dirige vite vers le circuit pour voir une épreuve des championnats du monde de side-car (avant le départ du Bol à 15h, il y a plusieurs courses prévues).

C'est magique de revoir les sides! et quelle simplicité chez ces pilotes qui saluent la foule dans les tours de chauffe ou derrière le safety car lorsqu'il y a un incident!


PICT0743 PICT0744

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE DEPART DU BOL



On arpente un peu le circuit dans tous les sens, de tribune en tribune. Vers 14h30 on se dirige vers les tribunes de la ligne de départ. Les motos sont alignées, les pilotes en face prêts à en découdre!

15h le départ est donné les pilotes se ruent vers leurs machines, sautent dessus et démarrent au même rythme qu'un grand prix c'est magique. Malheureusement, trois pilotes se retrouvent au tapis, le safety car sort déjà!!!

Sébastien Scarnato, le plus touché dans l'accrochage de départ est toujours hospitalisé dans sa ville natale de Mâcon :  luxation du fémur, fracture du bassin ce qui implique un total de trois mois sans appui.  Il a  aussi un pied, l’autre jambe, et une épaule cassés, ce qui va rendre difficile l’usage de béquilles.  

 

Il y aura de nombreuses chutes tout au long de la journée, avec un accident assez grave pour Raphaël CHEVRE un sympathique coureur suisse (cliquez sur l'image si vous voulez lui mettre un mot d'encouragement sur son site).

 

http://www.raphchevre.ch/ raphael chevre

 

Transporté par hélicoptère au centre hospitalier de Dijon, et depuis le début de semaine en soins intensifs dans un établissement médical suisse, Raphaël Chèvre sort doucement d’un coma contrôlé, suite à un hématome dans la boîte crânienne. William Costes également pris dans l'accident est sorti lundi 20 au soir du bloc opératoire où l’on venait de retirer les fixations externes posées après l’accident pour bloquer un genou abîmé.


PICT0758

 

PICT0809

 

PICT0788

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PICT0802

 

 

PICT0868

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR DE NUIT



la nuit tombe sur le circuit, les pilotes attaquent toujours autant! c'est magique de voir les phares défiler dans les virages à des vitesses inouïes.

 

 

PICT0909

l'ambiance dans le parc et le "village" a changé un peu, le concert rock/punk a démarré et de nombreux visiteurs sont alcoolisés. Certains ont passé leur journée dans les stands de boisson, ou à faire du bruit avec des moteurs de récupération! curieuse façon de participer à la grande "messe"

Il faut dire que les attractions autour de la course (baraque frittes/bière, concert, animations...) attirent des personnes qui ne semblent pas particulièrement passionnés par la moto!

L'état des diverses tribunes laissent imaginer la qualité des spectateurs et leur respect! quand on pense que sur le circuit les emballages en verre sont interdits!

Bon donc on quitte le circuit vers 21h30, première étape trouver de l'essence! après avoir tourné en rond un peu dans Magny Cours, on trouve enfin de quoi ravitailler! Puis gazzzzzzzz vers l'Essonne.

Toutse passe bien jusqu'à Montargis (encore) arrivé dans un bled un peu avant, je cale à un feu rouge, et impossible de repartir! Mon fidèle GEX (750 GSXR) ne veut rien savoir! grrrrrrrr essence? panne électrique? à force de tirer sur le démarreur, la batterie commence à faiblir.

Quelle galère, en pleine nuit, loin de notre "base". Le moteur finit par tousser un peu mais tourne visiblement sur "deux pattes", poignée à fond le régime monte pas et se me traine en 1ere.

La température du moteur monte dangereusement je coupe tout et on est en rase campagne! la loi de "l'emmerde...... maximum".

Je secoue la machine dans tous les sens pour que l'essence (si ça vient de là) descende au mieux côté robinet, je fais une prière à Saint GEX et je donne un coup de démarreur, le moteur rugit, j'enclenche la 1ere et fonce dans la nuit avec le frère qui ferme la route. Je croise les doigts pour que ça tienne jusqu'à la pompe à essence, et nous arrivons enfin à la station tant désirée.

On fait le plein des deux machines, coup de démarreur tout semble revenu à la normale. On boucle le reste de la route à un bon régime, et à 20kms de la maison du frangin, il "hausse le ton" et on termine fort. On stoppe devant la maison à 1h30 du matin, fourbus.

En mettant la machine sur la béquille je m'aperçoit que le moteur fume! pas normal! Une rapide analyse avec mon frère (le plus doué en mécanique) nous fait découvrir que le moteur est bouillant, et la radiateur froid! quand à la fumée qui sort de tout ça elle me fait penser à du liquide de refroidissement! pas de doute il y a une grosse fuite!

On décide d'aller dormir et de voir ça le lendemain.



DIMANCHE MECANIQUE



Bon en fait de télé et repos, après un bon petit déjeuner on sort la moto et les outils. Dépose  de la selle, et du réservoir afin d'inspecter le carlostat qui a été changé par la concession Suzuki d'Argentan. Je soupçonne un problème de fuite. On débranche les durites, et mon frère rempli le circuit par une de ces durites afin de voir ce qui se passe, 2,5 litres y passent!!!!! quand j'entends un bruit d'eau qui tombe sur le sol! tout le liquide gicle en dessous de la machine. On dépose le carénage

 

PICT0922   PICT0926

pour découvrir que le radiateur est percé sur le côté. Les anciens propriétaires de la machine ont coupé la patte de fixation de cet élément, pour adapter un pot 4 en 1. résultat le radiateur « flotte » un peu et est venu frotter sur une vis de maintien du carénage. J'ai roulé sans eau pendant des kilomètres! Sacré machine le GEX! J'aurais pu claquer un joint de culasse!

 

PICT0928

 

Bon reste la problématique de repartir dans l'Orne, je suis à 250 kms de la maison. On échafaude plusieurs hypothèses: train, prêt de la moto du frère, …

L'idéal c'est bien entendu de réparer, mais comment! En plus il pleut à torrent! À force de réfléchir on trouve une idée qui peut fonctionner: la soudure à froid. La décision est prise, on file dans un magasin de bricolage (heureusement qu'il y en a qui sont ouverts le dimanche matin!). On revient avec le nécessaire et on tombe le radiateur qui termine sa course dans l'étau (en douceur).

La soudure semble avoir bien pris, on passe à table pour bien laisser le tout prendre. Après déjeuner, on revient à notre « chantier » mécanique, le remontage est enclenché.

PICT0932

Vers 16 heures, je mets mon casque et pousse le démarreur, le moteur rugit à la première sollicitation. J'enclenche la première et part faire un galop d'essai l'œil rivé sur le manomètre de température. L'aiguille n'a pas frémit et au retour chez mon frère aucune goutte ne suinte! On a gagné!

 

RETOUR TRANQUILLE

 

Le soleil est revenu c'est de bon augure! J'enfourche la Suzuki, le sac à dos pèse toujours autant! C'est parti pour deux bonnes heures de route. Je tourne gentiment, car j'ai peur que la soudure ne tienne pas. Je fais une halte à Châteauneuf-en-Thymerais , afin de faire le plein et vérifier qu'il n'y a pas de fuite: R.A.S.

Le reste de la route se passe sans encombre et j'arrive à la maison en fin d'après midi! Quelle épopée pour un vieux routard, et pour un retour aux virées de ma jeunesse c'est réussit!

Depuis j'ai roulé un peu et la réparation tient toujours. Je vais tout de même changer le radiateur par précaution! Ben oui il y aura bientôt …...........les 24h du Mans, la 75eme édition du Bol d'Or, etc....

Repost 0
Published by f5nep - dans MOTO
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 19:16


La suite en images 1997 à 2009 en attendant le modèle 2010!

1997 GSX R750



1998 GSX R750

1999 GSX R750

2000 GSX R750

2001 GSX R750

2002 GSX R750

2003 GSX R750

2004 GSX R750

2005 GSX R750

2006 GSX-R750


suzuki-GSX-R-750-1 2007





Suzuki 750 GSX-R 2008

suzuki-gsx-r-750-2009-2

Repost 0
Published by f5nep - dans MOTO
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 18:45
Apparu en 1985 le 750 GSXR est une véritable légende dans le milieu moto, voici en images sont évolution jusqu'à aujourd'hui!
Et pour comencer une petite vidéo très bien faite

GEX-85.jpg


1986


1987

GEX88

1989

1990

1991 GSX R750

1992 GSX R750 bis

1993

1994 GSX R750

1995 GSX R750

1996 GSX R750









Repost 0
Published by f5nep - dans MOTO
commenter cet article